L’éthique

Notre quinoa est non seulement bio, durable et bon, mais il est également issu du commerce équitable.

Le commerce équitable est en un système d’échange commercial dont le but final est de parvenir à intégrer davantage d’équité dans le commerce mondial tout en permettant de créer de nouvelles opportunités pour de petits producteurs en situation de désavantage économique. D’un point de vue pratique, il consiste à garantir aux producteurs un prix minimum de rachat de leur production calculé sur le coût de leur vie et de la dite-production afin de s’assurer qu’ils puissent vivre décemment.

En plus de cette rémunération, le versement d’une prime sociale dont la communauté décide elle-même de l’usage est effectué. Cet argent est général employé à améliorer le quotidien de la communauté à moyen terme par le biais d’infrastructures communes ou encore dans l’investissement de l’éducation des enfants.

Un engagement social

Nous pensons qu’il faut sortir d’un système où l’on chercherait à « payer toujours moins cher » pour aller vers celui du « payer un prix juste ». Le Commerce Équitable n’a rien à voir avec la charité. Il s’agit simplement de respecter le travail d’hommes et de femmes et de leur permettre d’améliorer leur quotidien par une juste rémunération.

50% des gens qui ont faim dans le monde sont des agriculteurs car ces derniers sont piégés dans un système où les rapports de force sont totalement déséquilibrés. Les centrales d’achats et les marchands de gros ont beaucoup plus de pouvoir que les petits producteurs, compte tenu de leur taille, et n’hésitent pas à en abuser. Par exemple, pour ce qui est du cacao, 97% des producteurs font 3% des plantations. Les 97% autres pourcents des plantations appartiennent donc à de grosses industries. Les petits producteurs se retrouvent totalement marginalisée et subissent un rapport de force complètement déséquilibré. Le Commerce Équitable offre de nouvelles opportunités aux agriculteurs dans les pays en voie de développement. Ces petits producteurs, exclus économiquement et politiquement, retrouvent une voix grâce au commerce équitable.

James et les fermiers Peruviens
Les recettes de quinoa du Pérou

Défendre une autre idée du progrès

En outre, l’un des grands problèmes propres aux régions en cours de développement, c’est la forte hausse du taux d’urbanisme. Il croit très vite car les populations considèrent qu’il n’y a plus d’avenir dans le milieu rural. Grâce au commerce équitable, ces populations peuvent se projeter dans un monde où elles gagneraient bien leur vie là où elles sont, plutôt que d’aller vivre dans les bidonvilles en périphérie des grandes viles pour gagner une misère à l’usine.

Ainsi, le Commerce Équitable permet de contribuer à l’avancée sociale de pays en voie de développement tout en maintenant le formidable savoir faire de la culture rurale.

Un avantage consommateur certain : la traçabilité

Et si les produits du commerce équitable ne sont pas toujours bio (bien que notre quinoa le soit), ils proviennent dans tous les cas d’une agriculture à échelle plus humaine, nécessairement meilleure pour la biodiversité que la monoculture de l’agriculture conventionnelle. De plus, l’ensemble des produits correspondant aux chartes et certifications commerce équitable et bénéficiant des labels FairTrade / Max Havelaar font l’objet d’une grande transparence quant à l’origine, la méthode de production et la qualité des produits.

C'est pourquoi le commerce équitable est non seulement gage d’humanité, mais également de qualité et de traçabilité. On est toujours gagnant lorsqu’on a une démarche honnête.

Le président de la coopérative Coopain Cabana